c'était en 2016‎ > ‎

Auto-psy de petits crimes innocents

le propos

Sous forme de caricature, cette histoire met en scène avec cynisme et dérision, les travers d’une  société individualiste où les laissés pour compte sont ignorés et continuent leur petit bonhomme  de chemin dans des directions où la morale ne pourrait les laisser continuer... Et pas question de  remord  où  de  résilience!  Le  parcours  incroyable  de  cette  petite  fille  devenue  femme,  qui  se  raconte  en  12  tableaux,  tantôt  drôles,  tantôt  grinçants,  (souvent  mortels),  ne  laisse  personne  indifférent.
Mise en scène : Sandrine CAZIN​   
Distribution : Laurianne OROY​   
Logistique et communication: association Les Z’Improbables​    
Public : adolescents et adultes 
Genre : Comédie grinçante  

Extrait 1:

 
“Ce​ qu’y  a  de  spécial  chez  les  chats  c’est l’équilibre.  Vous  les  pendez  la tête à  l’envers, vous  les  lâchez et  y  retombent  toujours  sur  leurs  pattes: j’ai fait l'expérience. J’ai lâché le chat ­de­ mémée de plus en plus  haut pour voir si le vertige lui coupait pas l’équilibre. Et  bien  non.  A  partir  du  toit  de la  mairie, le  chat  devient  méfiant,  y  se  laisse  plus  attraper:  j’ai  dû  continuer  l'expérience avec les autres chats du quartier.”

Extrait 2 :

“Dès  que  mon  berceau  avait  été  trop  petit,  papa  avait  mis  un  lit  pour  moi  dans  le  placard  parce  qu’on  habitait  dans  un  deux ­pièces  en  comptant  le  placard.  Papa  répétait  toujours  “le  noir,  c’est  mieux  pour  dormir”.  Moi  ça  me  faisait  peur  mais  j’étais  contente  parce  que  j’avais  une  pièce  pour  moi  toute  seule.

L'auteur

 
Cette  pièce,  monologue  pour  une  comédienne,  a  été  écrite  par  Gérald  Gruhn 
 (Son site Web)​  auteur contemporain  i​nstallé  en Lozère où il se consacre à  l'écriture dramatique : ​
L'aiguilleur du Ciel et ​Mise à mots (Art et Comédie) ­ 
La​  Belle et la  Bête,  ​ 
chapitre  1704  (L'Harmattan)   
 ​Griotte  ou une Histoire  de Framboises­ ​
Auto­psy  ​ de  petits crimes innocents (ABS éditions) 
et bien d’autres encore... 
 ​   
"Gérald  Gruhn  est  auteur  rare  !...  C’est  un  tueur.  Ses  armes,  ce  sont  les  mots...  de  véritables  machines  de guerre pour  livrer des batailles humanistes contre la vulgarité et la bêtise" Jean­Paul  Alègre   
 
«  Gérald  Gruhn  parle  avec  simplicité  des blessures  du  passé. Son travail, d’une grande diversité  d’inspiration,  nous  invite  toujours  à  nous  interroger  sur  notre  probable  impuissance  à  aimer, et  rend  aux  petites  gens  l’humanité  que  leur  destin  tragique  efface  quelquefois.  »  Editions  l’Harmattan 

Comments